- pre + suiv x fermer

Eriophorum

Neige en été

"Linaigrette" renvoie au nom d'une plante que j'affectionne, tout comme certains ont un animal totémique en lequel ils se reconnaissent. Il m'a semblé aussi tout naturel de choisir ce végétal à la crinière blanche et duveteuse comme emblème, dans un domaine mettant à l'honneur le papier.

La silhouette de cette plante invite à la contempler : souple, gracieuse, légère. Ses soies sont douces, fines et très brillantes à la lumière. Au détour d'un chemin, apercevoir un éclat de linaigrette a quelque chose d'aussi magique que la première neige de l'année...  Elle peuple de merveilleux lieux sur terre, dans des contrées que je chéris, de la vallée de la Fontaine Salée (Sancy) à la Scandinavie. Comme bien d'autres espèces, elle est fragile et de plus en plus rare car son habitat disparaît.

Linaigrette means "cottongrass", one of my favorite plants. From Auvergne to Scandinavia, it grows in fragile and magic places I feel particularly related and attracted to. I love its fluffy hair that waves and shines like snow in the summer sun, that feels as soft as silk, and looks as bright as paper fibers...


Cher internaute botaniste naufragé, si tu as échoué ici, avide d'informations concernant Eriophorum angustifolium, gracile, latifolium, scheuchzeri ou vaginatum, alors que tu n'éprouves pas le moins du monde d'intérêt pour tout ce qui touche aux arts graphiques, d'une tu peux de ce pas réparer cette erreur en allant gaiement naviguer sur d'autres pages, de deux, réjouis-toi, car voici pour toi quelques anecdotes sur la belle chevelue des tourbières !

Ci-dessous, quelques données glanées au fil des lectures au sujet de ce végétal porte-laine, vasculaire, relictuel, anémophile, akénophore et pappufère*... 

(*celle-là, j'ai pas-pu-pas-la-faire !) Précision en passant : les blancs plumets de la linaigrette ne sont pas ses fleurs, mais les soies se trouvant dans le prolongement de ses fruits. Chaque panache soyeux permet à la graine de prendre appui sur les ailes du vent afin d'être dispersée. La linaigrette aussi sème à tout vent... 


Usages alimentaires 

Dans certaines régions, au sortir de l'hiver, c'est une des premières plantes à avoir une hauteur déjà intéressante pour certains animaux affamés. On s'en sert parfois en Ecosse pour nourrir le bétail, et dans les régions arctiques, les jeunes pousses tendres et sucrées sont une nourriture de choix pour le caribou, notamment pour les femelles caribous allaitantes dont on a étudié le régime d'assez près. Au début de son développement, la plante est en effet très riche en nutriments facilement assimilables. Chez certains peuples, on consomme aussi les jeunes pousses au printemps, et les fleurs en infusions solaires. De nombreux oiseaux aquatiques consomment régulièrement ses graines.


Usages domestiques, textiles et industriels

S'agissant d'une ressource très limitée, l'utilisation des linaigrettes ne s'est faite et n'est encore possible qu'à très petite échelle. Leçon fréquemment enseignée par le végétal ! Avant l'ère industrielle, les utilisations locales spécifiques, conscientes et diversifiées des plantes par les hommes ont su les prémunir de bien des déséquilibres.

Les aigrettes blanches auraient longtemps servi à créer un rembourrage pour les coussins et matelas, au même titre que mousses, aiguilles de pin et autres récoltes locales chez les Indiens, les Vikings, et à époque plus récente, dans les régions pauvres d'Europe ou d'Amérique du Nord. 

La partie blanche servait parfois de mèches pour les bougies ou les lampes à huile, et on l'a parfois mélangée en petite quantité à des tissus de lin ou de laine. Une autre utilité des plumets confirmée depuis longtemps est leur capacité à étancher les plaies.


As with every plant in this world, each part of it is of interest for many species : when winter is over the young shoots are eaten by animals such as reindeer, birds eat their seeds too. Young shoots are also eaten by some people, and flowers can be infused in sun teas. The cottony seedheads were also used as stuffing for pillows, mattresses... 

Mais c'est surtout la partie basse (feuilles et tige) qui a été et est encore utilisée en tant que fibre textile. Les fibres de linaigrettes ont toujours été dissociées de la tourbe elle-même lors de l'exploitation des tourbières en vue de combustible, car leur texture cireuse les rend imperméables et impropres à une bonne combustion. En Finlande, on continue à les récupérer (en petites quantités). Elles servent de rembourrage ou d'isolant, mais sont aussi incorporées à d'autres fibres végétales pour en faire des tissus, comme par exemple des couvertures ou des vêtements chauds d'extérieur. 

En effet, les fibres de linaigrettes qui ont séjourné quasiment un siècle dans l'acidité des tourbières ont acquis des qualités exceptionnelles. D'apparence banales, rêches et marron clair, elles sont pourtant devenues antibactériennes et antistatiques, très résistantes, capables d'absorber les odeurs et la transpiration tout en restant très légères et respirantes (microporeuses), très isolantes (fibres creuses, à la différence de la laine). Après avoir été nettoyées, cardées et filées de la même manière qu'on le fait pour une plante comme le lin, on peut mélanger les fibres de linaigrettes à d'autres fibres : coton, lin, soie... Combinées à de la laine, on obtient un mélange tissé quasiment résistant au feu : le tissu ne fait que se consumer, sans s'enflammer !

As for its brown fibers that have soaked for at least a century in peat bogs, they have gained incredible properties : extremely resistant, antistatic, antibacterial, microporous and insulating, they can be spun and mixed with other fibers such as wool, to create an almost fireproof textile. 

Concernant la capacité d'absorption de la fibre, des recherches finno-russes dans la mer Baltique ont démontré qu'en cas de marée noire, les fibres de linaigrettes peuvent absorber des résidus de pétrole deux à trois fois plus que n'importe quel autre matériau synthétique, puisqu'elles sont naturellement hydrophobes et oléophiles, sans parler du fait qu'elles sont parfaitement biodégradables, à la grande différence des éléments actuellement utilisés (à base de polypropylène). Elles semblent aussi contribuer à la survie des micro et macro-organismes marins après ce type de catastrophe. On ne souhaite évidemment pas qu'il faille y recourir...

Those brown fibers are also known to absorb oil residues very efficiently (thus adding positive side effects for marine organisms), which could be useful in case of an oil spill disaster.

Folklore

Enfin, la linaigrette apparaît dans un conte du folklore norvégien, retranscrit par Peter Christen Asbjørnsen et Jørgen Moe, qui a pour titre "
De tolv villender" (Les douze canards sauvages). Elle raconte l'histoire d'une princesse dont les douze frères ont été métamorphosés en oiseaux. Pour déjouer la malédiction, elle doit aller ramasser des linaigrettes dans la tourbière, les laver, les carder, les filer, et tricoter des tuniques pour ses frères, sans rire, ni parler, ni pleurer. Une tâche longue et pénible, qui s'étale sur des années, dont on retrouve des variantes dans d'autres versions où la princesse tricote de la ramie ou de l'ortie... 

Cottongrass has also its own special place in folktales : "The twelve wild ducks", a Norwegian tale that inspired Andersen's "Wild swans", tells the story of a princess trying to break a spell that turned her brothers into birds. She must spend years collecting, washing, carding, spinning and knitting cottongrass without laughing, talking or crying, to make twelve tunics that will eventually succeed in setting her brothers free !

Petite, j'avais aimé lire la version d'Andersen mettant en scène Elisa et ses onze frères devenus cygnes sauvages, et j'avais déclaré à mes parents que mon prénom aurait dû comporter ce "i" de plus. Une passade... Mais des années après, voici que je peux le faire sonner dans "Linaigrette" !